Blogue

Achat de Noël : comment préparer les festivités / l’opération ?

Cogeco Peer 1

octobre 16, 2013

Share:    

Les achats de Noël sont une des périodes les plus importantes de l’année pour les commerçants du point de vue du chiffre d’affaires. Pour les cyber-marchands, les plus petits comme les plus grands, il s’agit d’être en capacité d’accueillir l’affluence et de la transformer en achat.

La période des fêtes de fin d’années se profile à l’horizon du calendrier et malgré la crise qui persiste, la tendance est plutôt à l’optimisme si l’on extrapole les derniers chiffres révélés par la Fevad (Fédération  du e-commerce et de la vente à distance) à l’occasion du salon E-Commerce qui se déroulait à Paris fin septembre. L’enquête menée à l’issue des trois premiers mois de l’année 2013 par l’organisation professionnelle a analysé les résultats enregistrés par 128 000 sites marchands. Sur cette période, le nombre de transactions sur Internet a continué de progresser de 20% par rapport à la période similaire de l’an dernier, les Français ayant dépensé 12,2 milliards d’euros soit + 16% sur un an. Bien qu’en léger fléchissement depuis le début de l’année, le marché n’en demeure pas moins tiré par la croissance de l’offre et de la demande. Les produits technologiques, l’électroménager (tous deux à +7%) et l’habillement (+13%) progressent toujours par rapport à 2012 tandis que d’autres montent en puissance comme l’alimentaire (+3%). La clientèle a crû elle aussi de 3 % comme le nombre de e-marchands qui a augmenté de 5000 nouveaux sites et portera l’effectif à 135 000 en fin d’année. Plus intéressant encore : le panier moyen s’affiche à 87 euros, repartant à la hausse après 24 mois consécutifs de baisse, tandis que la fréquence des achats s’accélère (5,5 par trimestre pour un total de 476 euros).

Côté commerçant, ce sont les places de marché (sites multi-marques) qui progressent le mieux selon l’indice iCE 40 mesurant les sites leaders, ce qui est une bonne nouvelle pour les acteurs de taille modeste hébergés sous ces ombrelles qui agrègent des audiences et des fréquentations impressionnantes. Belle performance également pour les ventes sur l’Internet mobile (par smartphones et tablettes, sites mobiles et applications) qui croissent à +120% sur un an.

Prendre les bonnes dispositions

Ces belles performances sont plutôt encourageantes pour la période de fin d’année, mais encore faut-il être prêt pour ne pas rater ce « rendez-vous d’affaires ». L’un des premiers conseils à prendre en compte est de se préparer sans attendre car on constate de plus en plus une précocité des acheteurs qui ne veulent pas tomber sur des sites submergés par les requêtes ou des services logistiques engorgés. Il faut ensuite planter le décor et commencer par mettre en avant, dès la page d’accueil de la boutique, les produits « idées de cadeaux » et autres bonnes affaires. C’est le moment également d’engager des actions promotionnelles – frais de port offerts, codes de réduction – qui vont contribuer à faire augmenter le panier moyen des internautes comme doit le faire également une intelligente association de produits complémentaires, ce que les spécialistes nomment le cross selling. La visibilité est aussi essentielle au stade de la recherche sur Google et une campagne de liens promotionnels ne peut être que bénéfique sur cette intense période de l’année. Enfin, il n’est pas interdit de proposer des services utiles comme livrer les achats déjà emballés dans leur papier cadeau ou tenir informé les clients sur les délais de livraison. Au delà d’une bonne e-communication et de partenariats ciblés à nouer avec des blogs réellement influents ou des sites de recommandation, il ne faut pas hésiter à être présent sur tous les canaux de vente en ligne et notamment sur les places de marché de référence qui totalisent plus de 25 millions d’acheteurs potentiels. Dernier conseil des professionnels du e-commerce : s’il faut bien anticiper la période des fêtes de fin d’année, il ne faut pas perdre non plus de vue que janvier et ses soldes suivent immédiatement derrière avec généralement un volume d’affaires presque similaire à celui de décembre.

Vérifier le plan de bataille

Toues ces dispositions d’ordre marketing et organisationnelles sont évidemment liées aux performances et l’agilité des infrastructures IT qui supportent les opérations et sont directement tributaires du professionnalisme des informaticiens qui les gèrent. La mise en avant des produits, l’habillage dynamique des pages web, l’accueil des nouveaux clients comme celui des acheteurs réguliers et fidèles ne doivent connaître aucune défaillance de même que l’approvisionnements de marchandises et la gestion des stocks, la rapidité de la logistique de livraison et la réactivité de l’après-vente, sans parler bien évidemment de la sécurité des transactions qui doit être irréprochable. Le parfait fonctionnement de cette chaîne dépend de l’expertise des divers partenaires impliqués et en premier lieu du ou des infogérants qui doivent prodiguer une connectivité permanente et rapide entre tous les acteurs en assurant une fluidité totale entre les procédures de recherche, de commande puis de transaction. Ce qui suppose une revue de détails avant la bataille et pourquoi pas quelques simulations pour s’assurer que tout fonctionne nominalement et supporte la montée en charge subite, assez courante dans ces périodes d’activité intense.

Il est en effet indispensable de s’assurer que son hébergeur a bien pris toutes les dispositions nécessaires pour assurer le succès de cette période essentielle. Les infrastructures dédiées au site marchand et aux différents systèmes nécessaires au bon fonctionnement de son écosystème sont-elles secourues et bénéficient-elles de renforts dans le Cloud pour éviter la surchauffe et ceci sans que les clients ne s’aperçoivent d’un quelconque dysfonctionnement ? L’hébergeur a-t-il pris toutes les précautions concernant la sécurité des transactions et des données personnelles des acheteurs ? Les sites mettent-ils bien en évidence les symboles des certifications – SSL, PCI-DSS, etc. – qui garantissent aux clients la sécurité absolue de leur visite et de leurs achats ? Le plan de reprise d’activités pour les applications les plus critiques a-t-il été vérifié en état réel de fonctionnement ? Il n’est jamais trop tard pour contrôler tous ces paramètres avant d’affronter l’assaut des internautes. La confiance des cyber-acheteurs est à ce prix.


Contactez-nous

Vous aimeriez savoir comment tirer le maximum de votre infrastructure de données ? Contactez l’un de nos experts en solutions d’infrastructure dès aujourd’hui et découvrez ce qu’Aptum peut faire pour vous !

Obtenir un devis