Blogue

Gestion des données : peut mieux faire

Cogeco Peer 1

mars 12, 2014

Share:    

Une enquête menée par le cabinet indépendant Dynamics Market pour la société Experian Marketing Services place la qualité des données au centre des préoccupations des entreprises.

Le livre blanc  intitulé « Qualité des données en 2014 : tendances et « best practices » pour réussir sa stratégie » est le résultat d’une étude réalisée par Dynamic Markets pour le compte de la société Experian Marketing Services, éditeur de logiciels dédiés à la gestion et à la qualification des données. Cette enquête qui a été effectuée en interrogeant 1200 décideurs de 6 pays (États-Unis, Royaume-Uni, France, Allemagne, Espagne et Pays-Bas) est particulièrement intéressante puisqu’elle confirme que la donnée et donc sa valeur sont aussi « essentielles à la société de l’information que le charbon dans la société industrielle ». En ce qui concerne la France, cette haute valorisation de l’information commerciale collectée au fil des transactions en magasin ou en ligne – 93% sont convaincues que les données sont essentielles pour leur réussite marketing – cache pourtant une situation alarmante. En effet, nos entreprises estiment qu’au moins un cinquième de leurs données sont erronées, que les doublons représentent environ un tiers des erreurs constatées dans les bases de données et que ces défauts d’information leur ont coûté pas loin de 11 % de leur chiffre d’affaires sur l’année passée.

Ce constat plutôt alarmant se complique avec la multiplication des canaux marketing utilisés par les entreprises. Aujourd’hui, les données sont souvent collectées par le biais de sources de plus en plus nombreuses. De plus, elles sont stockées et traitées de façon indépendante ce qui complique évidemment la tâche des services marketing qui peuvent solliciter plusieurs fois les même personnes sans obligatoirement s’en apercevoir. Les deux tiers des entreprises consultées reconnaissent en effet qu’elles n’ont pas d’approche centralisée dans leur traitement des données, ni de démarches cohérentes entre leurs canaux de communication.

 Un traitement de qualification

Cette cohérence est pourtant nécessaire et essentielle pour les entreprises. Celles qui veulent sortir du marasme des données doivent donc mettre en place une démarche stratégique. Cela doit logiquement commencer par la création d’un groupe de travail unique qui rassemble les personnes de tous les services concernés par la collecte ou l’utilisation des données. Il faut ensuite consolider les données recueillies par chacune des sources d’information en se posant les bonnes questions : d’où proviennent les données de telle et telle source ? Comment et où sont-elles stockées ? Sur quelle base pourrait-on les consolider en fonction de l’utilisation qui en sera faite par les différents services ? Parallèlement, Il faut entreprendre de nettoyer et normaliser le plus d’informations dans la collecte et recourir pour cela à des solutions automatisées spécialisées notamment dans l’élimination des doublons. Cette première phase de traitement a déjà pour résultat une hausse certaine de la qualité des informations disponibles pour les actions marketing. Cependant, seulement un peu plus de la moitié des entreprises ont fait l’effort de recourir à ce type de solutions. La mise en place d’une véritable stratégie centralisée de collecte et de qualification des données, complémentaire des actions correctives, est de toute façon incontournable pour permettre au groupe de travail de suivre les avancées des différents services de l’entreprise.

 Les pratiques à mettre en œuvre

Le constat dressé par le livre blanc a amené le commanditaire de l’étude, Experian Marketing Services, à avancer six bonnes pratiques à suivre impérativement pour implémenter une stratégie efficace de gestion et de qualification des données. En revanche, ces règles ne sont pas à prendre au pied de la lettre mais doivent être adaptées à chaque entreprise qui choisira une méthode conforme à son mode de fonctionnement pour s’assurer de bons résultats

  • Il faut mettre en place une méthode d’évaluation de l’exactitude des données recueillies pour pouvoir suivre les progrès accomplis
  • Il faut vérifier les données dès leur saisie
  • Il faut valider les informations directement avec les consommateurs intéressés dès que l’occasion se présente (contact téléphonique en centre d’appel, visite en boutique, etc.),
  • Il faut améliorer les fonctions de recherche dans la base de données pour éviter aux collaborateurs de créer une nouvelle entrée pour un utilisateur dont ils n’ont pas trouvé trace
  • Il faut vérifier régulièrement si la base de données comporte des doublons et appliquer les traitements nécessaires pour les supprimer
  • Il faut faire un audit des processus de gestion de données au moins une fois par an.

Ces principes peuvent contribuer à l’instauration rapide d’un bon niveau de qualité des données, socle de toute stratégie orientée data qui conditionne aujourd’hui la réussite de nombreuses entreprises. Mettre en place un processus centralisé de gestion de la qualité des données est donc un impératif dont elles ne peuvent plus se passer si elles veulent éviter des déperditions d’information et s’assurer de la satisfaction de leurs clients.

 


Contactez-nous

Vous aimeriez savoir comment tirer le maximum de votre infrastructure de données ? Contactez l’un de nos experts en solutions d’infrastructure dès aujourd’hui et découvrez ce qu’Aptum peut faire pour vous !

Obtenir un devis