Blogue

Les 6 « R » pour une migration efficace de vos applications sur le cloud

Paul Montaigne

juin 11, 2019

Share:    

Maintenant que vous avez choisi le cloud, quelle stratégie de migration allez-vous
adopter ?

Maintenant que vous avez choisi de passer au cloud, il vous reste quelques décisions à prendre. En premier lieu, vous devez déterminer les options de migration vers le cloud les plus judicieuses pour chaque charge de travail. De plus, comment ferez-vous pour choisir la meilleure démarche à adopter d’après votre infrastructure actuelle, les futurs besoins de votre entreprise et votre budget ?

Voici six stratégies de migration des applications, les 6 « R », qui vous aideront à faire vos choix et à tirer encore plus de bénéfices de votre cloud :

Réhébergement : De nombreuses entreprises commencent leur migration vers le cloud par un réhébergement, une opération aussi appelée « portage virtuel » qui consiste à transférer vos charges de travail et applications existantes sur le cloud. C’est parfois la meilleure solution si vous avez peu de temps devant vous ou si vous devez faire migrer vos anciennes charges de travail. Le réhébergement ne permet pas de tirer parti de tous les avantages du cloud, comme l’élasticité, mais il ouvre la voie à une optimisation et à des économies pouvant être réalisées par la suite.

Renouvellement de plateforme : Cette option vous permet d’optimiser vos applications sans modifier votre architecture principale. Si vous cherchez à faire migrer une instance de base de données, par exemple, vous pouvez utiliser une plateforme de base de données en tant que service pour des gains de rentabilité immédiats.

Refonte : Si vous souhaitez ajouter de nouvelles fonctions et obtenir une performance et une évolutivité que votre environnement informatique actuel est incapable d’offrir, la refonte consiste à redévelopper ou à réécrire le code d’une application pour pouvoir utiliser des services de plateforme à la demande (PaaS). La réorganisation de l’architecture, quant à elle, fait appel à des services conteneur tels que Kubernetes pour mettre à l’échelle et orchestrer des conteneurs à l’aide du service de votre choix, comme Azure Kubernetes Service (AKS). Cette solution nécessite généralement une réécriture et un remaniement majeurs de l’application pour pouvoir utiliser des conteneurs et un maillage de services.

Rachats : Pour les applications commerciales, vous pouvez envisager de passer à un produit ou à modèle de consommation entièrement différent, par exemple en faisant passer votre application CRM à un service de logiciel à la demande (SaaS) comme Salesforce.com ou à un système de RH tel que Workday.

Rétention : Vos applications actuelles ne feront pas toutes partie de votre migration vers le cloud (du moins pas tout de suite), notamment celles que vous venez de mettre à niveau, par exemple. Vous pouvez conserver ces applications « telles quelles » ou les faire passer sur le cloud par la suite.

Retraits : En effectuant une évaluation de vos systèmes, vous pouvez découvrir que certains aspects de votre portefeuille informatique ne servent plus. On estime d’ailleurs que jusqu’à 10 % du portefeuille informatique des entreprises n’est pas utilisé. Ces éléments doivent être déconnectés pour éviter les dépenses inutiles.

Si vous avez besoin d’aide pour déterminer la stratégie de migration vers le cloud qui convient le mieux pour votre entreprise, ou si vous souhaitez obtenir une évaluation gratuite de votre préparation au cloud, vous pouvez prendre rendez-vous ici.


Contactez-nous

Vous aimeriez savoir comment tirer le maximum de votre infrastructure de données ? Contactez l’un de nos experts en solutions d’infrastructure dès aujourd’hui et découvrez ce qu’Aptum peut faire pour vous !

Obtenir un devis